Corps naturel et corps socialisé

I. L’habitus

La notion d’habitus permet de comprendre l’idée que la socialisation agit comme le premier artifice du corps

II. La beauté des corps

Les critères esthétiques permettant de qualifier un « beau » corps (ce qu’on appelle « les canons de la beauté ») évoluent selon les époques et les cultures. Ils reflètent le plus souvent les idéaux et valeurs du groupe social dominant.

voici une vidéo montrant l’évolution des corps depuis 3000 ans (voic également un blog qui présente la vidéo : http://www.terrafemina.com/forme/bien-etre-beaute/articles/53261-levolution-des-canons-de-beaute-depuis-3000-ans-en-3-minutes.html)

)

III. La beauté naturelle : gloire du corps comme oeuvre parfaite

A la Renaissance (XVIe siècle), on glorifie à la fois les capacités intellectuelles de l’Homme capable de découvrir, d’inventer, de comprendre le monde. Pour magnifier cette Raison capable de se dépasser elle-même, il convient dès lors de soigner et de glorifier également l’enveloppe charnelle : le corps.

Cette idée se retrouve notamment dans la citation célèbre : mens sana in corpore sano (« un esprit sain dans un corps sain »)

Cette union parfaite entre esprit et corps se retrouve dans la sérénité et l’harmonie des représentations artistiques des corps :

« L’Homme de Vitruve » de Léonard de Vinci (dessin réalisé à partir de la lecture d’un ouvrage de Vitruve, mathématicien et architecte  romain) : perfection des proportions du corps humain.

Résultat de recherche d'images pour "homme de vitruve"

Perfection du corps naturel dans la statuaire de la Renaissance : la statue de David de Michael-Ange :

Résultat de recherche d'images pour "david michel ange"

IV. Le vêtement, artifice social

Le vêtement possède une fonction utilitaire mais aussi un rôle symbolique important : marqueur social et marqueur identitaire.

Voici une histoire du vêtement (pour un TPE de 1ere ES) : https://madmagz.com/fr/magazine/138127

V. La mini jupe

Elle symbolise une étape décisive de l’histoire du corps : le dévoilement et la libération du corps.

Voici un article sur l’histoire de la mini-jupe (ici) et une vidéo remarquable sur les premières réactions (à prévoir un sac pour vomir tant le sexisme est odieux) :

https://player.ina.fr/player/embed/CAF90021047/1/1b0bd203fbcd702f9bc9b10ac3d0fc21/wide/

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s